RGPD : comment réaliser une étude d’impact sur la vie privée ?

Le RGPD impose de nouvelles obligations à toutes les entreprises. Outre la nécessité de mettre les données personnelles au coeur de votre stratégie, le RGPD impose de réaliser une étude d’impact sur la vie privée, parfois appelée PIA pour Privacy Impact Assessment. Cette étude d’impact a pour but de détecter les risques relatifs à la violation de la vie privée et à la protection des données personnelles que vous traitez. Cet impératif découle des obligations prévues à l’article 34 de la loi de 1978 qui dispose que le responsable de traitement doit «  prendre toutes précautions utiles, au regard de la nature des données et des risques présentés par le traitement, pour préserver la sécurité des données ». Cette étude pourra le cas échéant imposer la prise de mesures notamment techniques pour éviter les risques relatifs à la sécurité des données personnelles.

Une étude d’impact est-elle nécessaire ?

RGPD : comment faire une étude d'impactPour savoir si vous devez une telle étude d’impact, vous devez dans un premier temps identifier parmi les différents traitements de données personnelles que vous faites, celui ou ceux qui induisent des risques élevés pour la vie privée. Vous devez pour ce faire, avoir au préalable cartographier l’ensemble des traitements de données personnelles que vous faites.
Pour chacun de ces traitements vous devez réaliser une étude d’impact pour vous assurer du respect de la réglementation.
En d’autres termes, à chaque fois que vous traitez des données personnelles, vous devez vous poser les 4 questions suivantes : [Lire la suite]

La méthode des cinq pourquoi au secours du Design thinking

La méthode des 5 pourquoi est très connue en matière de gestion de la qualité. Toutefois, cette méthode trouve à s’appliquer avec beaucoup d’intérêt en matière de Design thinking.

Dans le cadre de la démarche de Design thinking, cet outil a vocation à s’appliquer lors de la phase de définition réelle du besoin. Cette phase succède à la phase d’observation qui a permis de recueillir des insights.

Cette méthode créative qui est destiné à expliciter des problèmes se déroule en 5 étapes successives. Dès lors, si vous avez plusieurs problèmes à expliciter, traitez en un seul à la fois sous peine de perdre votre fil conducteur et de ne pas trouver de solution adéquate à vos différents problèmes.

Voici comment profiter de la démarche dans le cadre d’un projet utilisant le Design thinking.

1. Identifier un premier problème

la méthode des 5 pourquoi et le Design thinkingCommencez par noter clairement en haut d’une feuille de papier ou d’un tableau ce problème. Le problème doit ainsi être formulé de la manière la plus concise possible.

Idéalement, il doit tenir en une simple phrase.

Exemple :

  • Question : Pourquoi vendons-nous moins ce produit dans tel magasin que dans tel autre ?
  • Réponse : parce qu’il y a moins de clients dans ce magasin.

[Lire la suite]

La solution pour trouver de bonnes idées ? Persister !

Vous pensez qu’il est facile de trouver de bonnes idées et que votre première idée est toujours la meilleure ? Erreur ! Je vais vous montrer que persister vous apportera de bien meilleures idées.

Trouver un réservoir de bonnes idées

Comment trouver de bonnes idéesPersistez une heure ou deux et vous verrez que beaucoup d’autres bonnes idées s’imposeront à vous. C’est ainsi après un tel délai que les solutions qu’on ne lit pas dans les manuels arrivent.

Gardez le cap et allez jusqu’au bout de vos différentes idées.
Quand le silence s’installe lors d’une séance de brainstorming, ne vous en faites pas, c’est tout à fait normal. Ce n’est pas parce que les participants ne s’expriment plus que le processus créatif est interrompu.
En effet, les premières idées produites sont les plus simples, les plus évidentes et utilisées à maintes reprises par d’autres. Bref, elles ne sont pas intéressantes. [Lire la suite]