Quelle stratégie pour être créatif et innover ?

Will.i.am membre fondateur des Black Eyed Peas a 13 stratégies pour être créatif dans sa vie, pour penser plus vite, mieux voir plus grand et par conséquent innover.

Revue de détail de ces différentes stratégies d’innovation de ce touche-à-tout.

1. Être un faiseur

Être un faiseur est la première leçon. Will.i.am est parti d’un constat, a priori simple : une photo prise avec un iPhone est vue par beaucoup plus de personnes qu’une autre qui coûte 300 000 dollars à faire.

Dès lors pourquoi les marques ne devraient-elles pas elle-même utiliser des iPhone, qu’elles ont toutes pour faire faire leurs photos et les envoyer à des millions de personnes ? Parce que, dis Will.i.am, elles utilisent du matériel d’hier, comprendre dépassé.

Will.i.am s’est alors dit qu’il pourrait innover et créer un appareil qui utiliserait la puce de l’iPhone. Il s’est inspiré de la communauté des steampunks, ces « gens qui font des choses obscures ». La technologie fait qu’actuellement il est possible de d’innover très vite et mettre au point un prototype en 2 mois.

Le jour où tout le monde comprendra cela, les piliers qui soutiennent tout l’édifice s’effondreront conclut Will.i.am.

Enfin, réfléchissez nous dit Will.i.am : tout le monde peut facilement devenir un faiseur comme l’ont fait de nombreux musiciens, sportifs, comédiens. C’est la même démarche qui consiste à essayer, recommencer encore et encore jusqu’à ce que cela marche ! Cette stratégie a marché pour des centaines de personnes, alors pourquoi pas nous ?

2. Tout le monde n’est pas créatif

Le seconde constat de Will.i.am concerne la créativité dont tout le monde n’est pas pourvu.

La créativité est relative. On peut encourager l’innovation mais on ne peut pas l’enseigner comme les mathématiques.

Un créatif  se reconnaît à sa manière de voir les choses : c’est binaire : la vie ou la mort ! Si un créatif ne peut pas s’exprimer la vie ne vaut plus la peine pour lui.

Des gens veulent devenir créatifs parce qu’ils doivent faire quelque chose, fabriquer quelque chose parce que je vais devenir fou dans cette chose qu’on appelle la réalité.

Les musiciens sont vus comme des gens créatifs, innovants. Pourtant, on oublie que les inventeurs des instruments de musiques sont les premiers créateurs et que sans ces derniers, les musiciens ne pourraient pas créer ou jouer de leur instruments.

Les créatifs ne voient pas le monde comme les autres et sont souvent perçus comme étranges. Si Mark Zuckerberg s’était fondu dans la masse des étudiants, Facebook n’aurait pas vu le jour. Nikola Tesla n’avait probablement pas les meilleurs aptitudes sociales et cela lui a probablement servi pour être créatif.

Pour Will.i.am, ce sont les excentriques qui refont le monde !

3. Chercher les manques et les combler

Trouver les manques pour innover !Trouver les manques et les combler est la meilleure des stratégies d’innovation. La culture populaire et la culture technologique sont entrent en collision l’une avec l’autre et se nourrissent aujourd’hui mutuellement. Il sera, à l’avenir, de plus en plus difficile de faire la différence entre un geek et créateur de tendance.

Il faut trouver les moyens de découvrir ce qui manque dans la culture populaire et y plonger. Will.i.am se réfère notamment à Wired qui lui permet de repérer les manques qui deviennent une fois découvert des occasions d’innover. Le chanteur explique qu’il faut comprendre les scénarios dont vous voulez combler les vides.

Enfin, même si les sous-cultures vont et viennent, ce qui reste c’est la famille.

4. Étudier la culture de la nuit pour prédire les changements

Il faut fréquenter les discothèques pour voir ce qui s’y trouve. Pour le chanteur, tout commence dans les boîtes de nuit. C’est le lieu où se croisent et se rencontrent toutes les catégories sociaux professionnelles.

Le monde de la nuit innove beaucoup !Pour Will.i.am, les mères y sont et voient les photos compromettantes de leurs enfants. Les enfants n’apprécient pas de savoir que leurs parents soient sur Facebook. Google+ c’est pareil ! En revanche, Twitter trouve grâce aux yeux du chanteur. Le réseau social donne le pouls du monde.

Dans les clubs, le secret est de comprendre le comportement des gens ordinaires.

Le chanteur ajoute s’intéresser au tempo de la musique qui est un révélateur de tendance à plus long terme.

5. Provoquer les rencontres

se rencontrer pour innoverWill.i.am raconte sa rencontre avec Steve Jobs qui a duré plus de 4 heures, diner compris. L’un des sujets de discussion fût l’existence d’une petite communauté de personnes qui pense le monde différemment. Les changements marquants sont le fait d’un petit nombre de penseurs. Steve Jobs faisait partie de cette petite communauté. Il était un excentrique mais avait une petite différence avec les autres : il savait rassembler les gens en petits groupes créatifs pour qu’ils travaillent ensemble et innovent.

Peu de créatifs sont en mesure de provoquer ces rencontres. Pour Will.i.am, Steve Jobs était tellement créatif qu’il comprenait l’intérêt des collaborations. Avec l’iPhone, Apple a créé un jardin dans lequel les créatifs peuvent s’épanouir. Pour le chanteur, Steve Jobs avait la confiance des créatifs.

Samsung a un positionnement différent : on ne sait pas qui incarne la marque. Cette stratégie, plus difficile à comprendre dessert la marque.

6. Étudier commet la technologie change les comportements

Ils ont changé nos comportements simplement en ajoutant en appareil photo un autre téléphone. Cela a changé la manière dont les gens regardent les concerts. L’expérience sociale d’être entouré de monde à changer à cause des appareils photos.

Nous vivons dans un monde mobile. Demain la richesse sera dans les filtres d’information. L’IA va renforcer l’importance de ces filtres. Aujourd’hui l’internet est une meule de foin, avec quelques aiguilles. Pour trouver ces aiguilles, il faut quelques filtres, avec le danger de ne pas pouvoir s’en extraire.

7. Oublier le consommateur

Will.i.am dit que : « Consommateur est en mauvais terme pour qualifier les gens. Les gens doivent soutenir votre marque et non simplement acheter vos produits. Les gens ajoutent de la valeur et rendent les entreprises plus pertinentes.
Les appeler simplement consommateurs réduit leur pouvoir. Ils peuvent également vous détruire.
Le mot de marque est-il également mauvais. C’est l’entreprise qui est importante. En effet les marques sont associés avec la publicité. Les gens ne sont pas du bétail. »

8. Trouver un mentor efficace

Will.i.am raconte qu’il faisait des graffitis dans les salles de classe et qu’une fois il a été attrapé pour vandalisme et qu’il devait être viré. Son professeur l’a aidé à ne pas être viré de l’école. Au delà de cela, son professeur l’a autorisé à faire des graffitis sur le tableau et qu’elle les laisserait une semaine. Elle lui a ensuite demandé pourquoi il voulait écrire sur les murs. Il lui répondu qu’il voulait que tout le monde voit son art. Elle lui a demandé pourquoi ne pas suivre des cours d’art.

Un autre de ses professeurs a été important pour Will.i.am. Alors qu’on proposait à ses parents de lui donner de la Ritaline, ce professeur leur a simplement dit d’encourager sa créativité et qu’il trouverait bien un moyen pour que cela marche. Cette stratégie s’est avérée payante bien des années plus tard !

9. Le succès se créent avec les partenariats

Will.i.am raconte l’histoire d’une rencontre chez Coca-Cola à Atlanta. Ils ont créé un partenariat pour lancer le concept d’Ekocycle. Ce programme a pour but de lancer différents projets comme EKOCONCEPT, EKOCENTER, EKOCOMMUNITY, EKOCONSCIOUS (EKOC est en coke en verlan), juste un tas d’EKO trucs.

Le chanteur voulait que Coca-Cola se rendre compte qu’être un verbe était la chose la plus importante qui soit. Il prend alors l’exemple de Google pour affirmer son point de vue.
Coca-Cola a depuis, lancé ses EKOCENTER. Cette stratégie est pourtant contre-intuitive puisqu’on pourrait penser que cela affaiblit la marque.

Le succès se crée avec les partenaires qui permettent au projet de fonctionner.

Will.i.am et ses partenaires voulaient transformer les déchets en marchandises, ce dans chaque ville. La question était de savoir comment ils pouvaient créer une société durable dans laquelle les gens commencent a demandé que les produits soient issus de matériaux recyclés.
Le concept repose sur des partenariats avec d’autres entreprises comme Levi’s et la NBA à qui ont ils ont laissé les idées pour qu’ils créent leur propres projets de développement durable.

10. Faites une « search party » avec un moteur de recherche

Cette stratégie est tout ce qu’il y a de plus simple : faire des recherches ou laisser être guidé par le hasard sur internet et regarder ce que ce que l’on trouve. Il faut également regarder ce que l’on ne trouve pas et regarder où nos recherches nous mènent. Cette stratégie peut, par exemple partir d’une recherche sur soi.

Parfois on trouve des choses obscures ou sans intérêt ; parfois également on trouve des choses extrêmement intéressantes. Cette stratégie d’innovation est a utiliser comme un moyen d’ouvrir le champ des possibilités, que ce soit pour de nouveaux produits ou pour un changement organisationnel au sein de l’entreprise.

L’un des impératifs de cette manière d’innover est de ne pas se censurer, du moins dans un premier temps.

Pour mettre en œuvre cette stratégie, on peut partir de sa veille concurrentielle que l’on peut élargir.

11. Apprenez à coder

Coder est une bonne stratégie pour innoverL’idée est assez simple : pourquoi devrait-on confier ses idées aux autres pour qu’ils les réalisent alors qu’on peut les réaliser soi-même ? En codant Will.i.am veut juste être capable de faire les choses. Il veut faire partie de la conversation et discuter avec les technologies. Cette stratégie rejoint la première stratégie d’être un faiseur.

12. Tenir compte du quatrième écran

Même si beaucoup d’entreprises n’ont pas encore pris conscience du quatrième écran cette pratique de plus en plus répandue notamment chez les jeunes. Il s’agit d’utiliser un smartphone ou une tablette tout en regardant la télévision. Pour Will.i.am, il ne faut pas s’en inquiéter mais plutôt en tenir compte, que ce soit sur Twitter ou Instagram, notamment.

13. Poser des questions, tout le temps et écouter !

Cette dernière stratégie est facile à mettre en œuvre. Il faut le faire en quasi-permanence.

Les questions à poser son simples :

  • Qu’en penses-tu ?
  • Que veux-tu dire ?
  • Si tu n’étais pas ici que ferais-tu ?
  • Expliquez moi ?
  • Qu’as-tu fait hier ?

Et vous, quelle stratégie ajouteriez-vous pour innover davantage ?

Inbound marketing : comment se lancer ?

Ça y est, vous avez décidé de lancer votre activité et vous souhaitez mettre en place une stratégie d’inbound marketing ? Voici comment mettre en place une telle stratégie et minimiser le risque de vous planter. Cette stratégie est bien sûr adaptée aux petites entreprises. Il ne faut pas qu’elle se mettent de freins alors que ce type de stratégie est à leur portée !

Cette stratégie tient en 4 points qu’il faut aborder successivement pour maximiser l’impact de votre stratégie d’inbound marketing.

1. L’inbound marketing, quel objectif ?

strategie-inbound-marketingIl est pertinent d’utiliser l’inbound marketing dans le cadre d’une stratégie commerciale. Un préliminaire existe toutefois : définir ses objectifs avant de se lancer. Ne pas avoir d’objectif vous condamne à ne pas savoir où aller.

Les objectifs à définir doivent répondre à plusieurs critères :

  • être clairs : vous devez savoir où vous souhaitez aller
  • être mesurables : vous pouvez cibler une augmentation de trafic ciblé, davantage de leads, un meilleur taux de conversion de vos visiteurs en clients…

(suite…)

Le storytelling : comment raconter une belle histoire pour sa marque

Maître Corbeau sur un arbre perché,
Tenait en son bec un fromage.

Jean de la Fontaine, précurseur du story tellingCette phrase raisonne comme une madeleine pour beaucoup d’entre nous. Pour d’autres, ce n’est pas un bon souvenir. Il s’agit de la première phrase du Corbeau et le renard, fable de Jean de la Fontaine.

Oubliez le traumatisme de l’apprentissage par cœur à l’école de ces fables et prenez un peu de recul pour analyser ces textes et voir ce qu’ils peuvent nous apporter.

Jean de la Fontaine, précurseur du storytelling

Évoquer Jean de la Fontaine peut sembler curieux quand on veut parler de storytelling, notamment pour un produit ou une marque. Pourtant ses fables sont des modèles du genre pour mettre en place votre stratégie de contenu.

Prenez quelques temps pour relire quelques unes des 240 fables de cet auteur classique.

Vous noterez que les protagonistes sont des animaux anthropomorphes et que les fables se terminent par une morale.

L’objectif de l’auteur est de raconter une histoire amusante qui se conclut par un message.

Cela ne vous rappelle rien ? C’est la fonction du storytelling : raconter une histoire qui se conclut par une maxime ou mieux, par un appel à l’action !

Il est bien plus facile de faire passer une idée en racontant une belle histoire. Mais, qu’est-ce qui fait une bonne histoire ? C’est ce que nous allons voir ! (suite…)

Pourquoi l’inbound marketing est le futur du marketing

Le marketing est mort ! Vive le marketing ! Enfin, l’inbound marketing, celui qui renverse la perpective et remet le client au centre des préoccupation.

Le vieux marketing est mort !

Qui regarde encore les publicités à la télévision ? Plus personne ! La pause publicitaire dans les émissions et films sert le plus souvent à satisfaire un besoin naturel. Je vous laisse le soin de choisir lequel vous convient le mieux !

Qui voit encore les publicités sur internet ? Plus personne ? Ce serait exagéré mais près de 200 millions d’internautes utilisent une solution de bloquage de publicité selon une étude publiée par Page Fair.  Ce chiffre est en constante progression.

Et le taux d’ouverture des emails publicitaires ? Il tourne péniblement autour de 13 à 15% avec une grande variation selon l’objet et l’expéditeur. Ce taux d’ouverture ne tient bien sûr pas compte des mails qui finissent en spam ou qui sont mis par les destinataires dans ce dossier. Oui, quand on reçoit un mail dont on ne comprend pas l’origine, il est facile pour ne pas dire évident qu’on le classe comme spam.

Les directions marketing doivent se résoudre à accepter que les consommateurs ne supportent plus les méthodes publicitaires traditionnelles.

Comment adapter sa stratégie pour reconquérir les consommateurs ? En leur apportant ce dont ils ont besoin. (suite…)

Comment organiser votre veille concurrentielle ?

Même si vous avez l’impression d’être seul sur votre marché, ce n’est pas le cas ! Ou, si c’est le cas, ce n’est pas vraiment une bonne nouvelle ! Cela veut dire qu’il n’y a pas de marché ! La veille concurrentielle prend ici toute son importance.

Je ne vais pas vous expliquer ce qu’est la concurrence, 1001 Startup le fait très bien dans un article intitulé « Et si on arrêtait de dire qu’on n’a pas de concurrence ! »

Je vais vous dire comment organiser votre veille concurrentielle.

Les différents types d’informations disponibles

Parmi l’ensemble des différentes informations que l’on peut trouver, on en distingue habituellement 3 types.

1. Les informations blanches

Ces informations sont celles qui sont publiques, diffusées sur les sites internet de vos concurrents, des chambres de commerce, les blogs d’experts, sur wikipédia

Ces informations sont donc faciles à trouver et à exploiter. (suite…)