Facebook à l’épreuve des 5 principes de l’effectuation

J’ai présenté dans un article précédent les 5 principes de l’effectuation. Ces principes et la démarche associés semblent faciles à mettre en œuvre. Mais, que ce passe-t-il dans la réalité ? Y-a-t’il un exemple ou cela marche ? L’effectuation peut-elle tenir toutes ses promesses. C’est ce que je vous propose en appliquant la démarche à une jeune entreprise de 13 ans, Facebook.

Je vous propose de reprendre les 5 principes de l’effectuation et de voir si la démarche fonctionne si on l’applique à ce réseau social.

1. « Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras »

C’est le premier principe de la démarche. En février 2004, au moment du lancement de Facebook, il n’y a pas encore de véritable marché pour les réseaux sociaux. Il existe toutefois un site baptisé My Space qui a été lancé en août 2003.

Voyons de quels moyens dispose Mark Zuckerberg [EN] dispose pour se lancer ?

La personnalité de Mark Zuckerberg

Il est important de consacrer quelques développements à Mark Zuckerberg, créateur de Facebook pour comprendre la genèse de ce qui allait devenir Facebook. La personnalité de l’entrepreneur est en effet le premier moyen à analyser !

Ainsi, Mark Zuckerberg a commencé à coder quand il était en « middle school », le collège américain. Son père lui a appris le basic sur Atari. Pendant qu’il est au lycée, Mark Zuckerberg prend des cours de programmation au Mercy College [EN] à New-York.

Par ailleurs, il développe à cette période un programme, « ZuckNet » pour permettre aux ordinateurs du cabinet dentaire de son père et ceux de leur domicile de communiquer entre eux. Toujours au lycée, il code un logiciel appelé Synapse Media Player qui apprend les habitudes d’écoute de ses utilisateurs. Cette activité est faite sous le nom de Intelligent Media Group.

Effectuation et innovation : le cas de FacebookÀ son arrivée à Harvard, Mark Zuckerberg avait déjà la réputation d’être un prodige de la programmation. Il y étudie la psychologie et la programmation informatique. Il y créé Facemash qui permet aux étudiants de sélectionner la plus belle personne en fonction de photographies présentées par le logiciel. Ce programme a été rapidement interdit par l’administration de l’université. […]

Comment les entrepreneurs réussissent : 5 idées reçues à combattre

Il y a beaucoup d’idées reçues quant à la réussite des entrepreneurs. Parmi ces idées toutes faites, je vous propose d’en remettre en cause 5 parmi les plus importantes. Je vais les aborder successivement en commençant par l’un des commandements de Steve Jobs : suivre son rêve.

1. Suivre son rêve

Même si suivre son rêve est un des principes fondamentaux préconisés par Steve Jobs, il faut savoir raison garder. Tout n’est pas à jeter dans le fait de suivre son rêve mais il faut garder les pieds sur terre et voir quelle partie du rêve est primordiale.
L’aspect important du rêve est la destination, le but poursuivi : le chemin à emprunter a, en réalité, beaucoup moins d’intérêt : tous les chemins mènent à Rome. Se focaliser sur un chemin déterminé risque d’être un frein si ce dernier s’avère être une impasse.

-> Garder en tête la destination et saisissez les occasions qui se présentent en cours de route, dans une démarche d’effectuation.

2. Créer un produit que le marché achètera

C’est tentant de créer de zéro un produit dont on sait que le marché voudra, à condition que les actions marketing et commerciales soient bien faites, quitte à être envahissantes. Gaver le marché de publicité pour un produit n’est pas le meilleur moyen de le vendre, surtout si personne n’attend ce produit et ne semble en vouloir. Cette démarche est énergivore et très onéreuse.

La patience ne paiera pas ! […]

Inbound marketing : comment se lancer ?

Ça y est, vous avez décidé de lancer votre activité et vous souhaitez mettre en place une stratégie d’inbound marketing ? Voici comment mettre en place une telle stratégie et minimiser le risque de vous planter. Cette stratégie est bien sûr adaptée aux petites entreprises. Il ne faut pas qu’elle se mettent de freins alors que ce type de stratégie est à leur portée !

Cette stratégie tient en 4 points qu’il faut aborder successivement pour maximiser l’impact de votre stratégie d’inbound marketing.

1. L’inbound marketing, quel objectif ?

strategie-inbound-marketingIl est pertinent d’utiliser l’inbound marketing dans le cadre d’une stratégie commerciale. Un préliminaire existe toutefois : définir ses objectifs avant de se lancer. Ne pas avoir d’objectif vous condamne à ne pas savoir où aller.

Les objectifs à définir doivent répondre à plusieurs critères :

  • être clairs : vous devez savoir où vous souhaitez aller
  • être mesurables : vous pouvez cibler une augmentation de trafic ciblé, davantage de leads, un meilleur taux de conversion de vos visiteurs en clients…

[…]

Le storytelling : comment raconter une belle histoire pour sa marque

Maître Corbeau sur un arbre perché,
Tenait en son bec un fromage.

Jean de la Fontaine, précurseur du story tellingCette phrase raisonne comme une madeleine pour beaucoup d’entre nous. Pour d’autres, ce n’est pas un bon souvenir. Il s’agit de la première phrase du Corbeau et le renard, fable de Jean de la Fontaine.

Oubliez le traumatisme de l’apprentissage par cœur à l’école de ces fables et prenez un peu de recul pour analyser ces textes et voir ce qu’ils peuvent nous apporter.

Jean de la Fontaine, précurseur du storytelling

Évoquer Jean de la Fontaine peut sembler curieux quand on veut parler de storytelling, notamment pour un produit ou une marque. Pourtant, ses fables sont des modèles du genre pour mettre en place votre stratégie de contenu.

Prenez quelques temps pour relire quelques unes des 240 fables de cet auteur classique.

Vous noterez que les protagonistes sont des animaux anthropomorphes et que les fables se terminent par une morale.

L’objectif de l’auteur est de raconter une histoire amusante qui se conclut par un message fort.

Cela ne vous rappelle rien ? C’est la fonction du storytelling : raconter une histoire qui se conclut par une maxime ou mieux, par un appel à l’action !

Il est également bien plus facile de faire passer une idée en racontant une belle histoire. Mais, qu’est-ce qui fait une bonne histoire ? C’est ce que nous allons voir ! […]