Et si la micro-innovation était la solution ?

Pour beaucoup, l’innovation rime avec révolution et les grands noms qui vont avec : Léonard de Vinci, Edison, Tesla (Nikola, pas la firme créée par Elon Musk). Cela a donc de quoi décourager les plus volontaires d’entre nous.

Et si la solution était plus simple que cela ? Fractionner l’innovation en une multitude de petites innovations plus faciles à mettre en oeuvre ? C’est là des principes de la gestion des grands projets : on les divise en projets plus simples à mener les uns après les autres.

Innover, c’est trouver une solution à un problème

Et si la micro-innovation était la solution ?Innover pour innover n’a aucun intérêt ! N’oubliez pas qu’innover doit avoir une finalité : c’est d’abord trouver une réponse à une question. Ainsi, l’idée est ici de répondre à une question à la fois, comme on mange un énorme steak une bouchée à la fois.

L’intérêt de la micro-innovation : la rapidité pour trouver une réponse. On peut reprendre les principes du Design thinking alors même que le problème est déjà bien identifié. Ces problèmes sont typiquement ceux que toute organisation a : répartition claire des dossiers des salariés en congés, rangement de la documentation pour qu’on ne passe pas 1 heure à chercher un livre, création de devis identiques par chaque chargé d’affaires…

Un dirigeant ou un cadre qui a identifié un problème peut charger quelques salariés d’y trouver une solution.

Dans la mesure ou le problème est simple, il est facile de tester rapidement des idées pour le résoudre. Une ou plusieurs itérations peuvent facilement être mises en place pour trouver la solution la plus adéquate.

Quelle méthode pour la micro-innovation

Ne pas faire :

  • demander la permission de résoudre un problème ;
  • un plan d’action détaillée précisant la démarche à faire ;
  • mettre en place un comité de pilotage ;
  • faire des réunions pour suivre le plan d’action.

Faire :

  • mettre en place un tableau recensant les problèmes ou les dysfonctionnements ;
  • proposer à celui qui a identifié le problème d’y apporter une réponse, le cas échéant avec l’aide de tiers ;
  • communiquer sur la résolution du problème.

Partager les solutions trouvées

L’intérêt de la démarche des petits pas est qu’il est facile de partager les solutions avec les autres équipes ou établissements de l’entreprise.

Il n’y aura pas de révolution au sein de l’entreprise mais les problèmes qui empoisonnent tout le monde seront résolus petit à petit, les uns après les autres. On pourrait qualifier cela d’innovation incrémentale.

Pour résumer, il faut être agile pour micro-innover et prendre les problèmes tels qu’ils se posent, les uns après les autres.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Loading ... Loading ...

2 thoughts on “Et si la micro-innovation était la solution ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *