Design thinking ou Lean Start-up : quand utiliser l’un et l’autre ?

Design thinking et Lean Startup font partie de la panoplie d’outils utilisés tous les jours par ceux qui sont en charge de l’innovation dans les start-up, entreprises et autres organisations.
Le but de ces outils est de structurer l’innovation et de réduire les risques liés à l’innovation.
Design thinking et Lean Startup sont des outils qui s’utilisent à des moments différents dans le développement de l’innovation. Vous devez apprendre à quel moment il est le plus opportun d’utiliser plutôt telle ou telle méthode ou quand en changer.

Présentation du Lean Startup en quelques mots

Brève présentation du Lean StartupLe Lean Startup est une méthode centrée sur le démarrage d’une activité économique et le lancement d’un produit. Cette méthode repose sur le vérification de la validité des concepts, l’expérimentation et une méthode agile.
L’approche repose sur la satisfaction d’un besoin d’un marché, ce avec le minimum d’investissement.
Le but est de réduire les cycles de lancement des produits, puis mesurer les progrès faits, mais surtout à obtenir des retours de la part des clients et utilisateurs. Le Lean Start-up est basé sur une boucle de rétroaction Build-Measure-Learn.
Cette approche a été initialement développé en 2008 par Eric Ries sur la base de la pensée lean dans des entreprises high-tech de la Silicon Valley.

Présentation du Design Thinking en quelques mots

Traditionnellement, une démarche d’innovation est linéaire avec un début et un fin. Ce n’est pas le cas du Design thinking où les étapes peuvent être simultanées et répétées.
Christoph Meinel et Larry Leifer, de l’université de Stanford ont définis 4 principes pour utiliser le Design Thinking comme outil d’innovation :

  • la loi de l’Homme : toute activité de conception est social par nature ;
  • puis la loi de l’ambiguïté qui impose aux participants de préserver de l’ambiguïté en se confrontant aux limites de leurs connaissances et de leurs capacités ;
  • la loi de la re-conception qui précise que toute conception est, en fait, une nouvelle conception ;
  • et enfin la loi de la tangibilité qui impose de rendre les idées tangibles pour faciliter toujours la communication

Le Design thinking est particulièrement efficace pour résoudre les problèmes faibles,. Les problèmes faibles sont ceux qu’il est difficile de résoudre parce difficile à définir en tant que tel.
Dans le cadre du Design thinking, la manière de définir le problème est primordiale.
Ainsi, l’application de ces 4 principes aboutit normalement à un moment décisif où la solution au problème apparaît évidente à l’ensemble des participants.
Pour aller plus loin sur le Design thinking, vous pouvez télécharger mon libre blanc sur la question.

L’intérêt du Lean Startup

Tant en utilisant le Design thinking qu’en utilisant Lean Startup vous devez créer des prototypes. Ces prototypes  sont là pour connaître l’avis de votre client ou utilisateur. Dans ce cadre, l’avantage du Lean Startup est de fournir un cadre et des outils de mesures plus précis avec lesquels il est possible d’avoir un résultat identique en reproduisant une action identique.

L’apport du Design Thinking

La démarche du Design thinking part de l’utilisateur final auquel vous devez vous identifier. Cet utilisateur a un problème que vous vous proposer de régler.
Partir d’un problème doit vous permettre de générer des idées de plus en plus pertinentes pour le régler.
Le but est ici pour vous de réduire le risque de mise sur le marché d’un produit ou d’un service qui ne répond à aucun besoin réel.
Vous le constatez, Lean Startup et Design thinking sont des démarches complémentaires dans le cadre de la mise en place d’un stratégie d’innovation. Le Design thinking s’attache à la manière de poser le problème et le Lean Startup à la manière d’y répondre. L’action suit la réflexion.

Lean Startup et Design thinking sont complémentaires

Lean Startup et Design thinking sont complémentairesNous l’avons vu ces deux méthodes d’innovation n’ont pas la même finalité : poser correctement un problème et trouver une solution pertinente.
Lean Startup et Design thinking se complètent. Vous devez voir et gérer l’innovation comme une démarche globale, holistique et permanente.
Vous pouvez utiliser le Design thinking dans le cadre de la découverte des besoins réels du marché. Le marché peut aussi bien être en BtoC qu’en BtoB.
L’intérêt du Design thinking est qu’il ouvre normalement les champs du possible le plus possible. Il est donc important que les membres de l’équipe en charge du projet ne se censurent pas au moment de la recherche d’idées.
Le Design Thinking est la base sur laquelle va reposer la méthode de Lean Startup.
Le Lean Startup vous aidera, grâce aux cycles Build-Measure-Learn à obtenir la validation par le marché de la pertinence de vos produits ou services.

Quand le Design Thinking doit-il laisser sa place au Lean Startup ?

Nous venons de le voir, une démarche s’intéresse à la question de la définition du problème quand l’autre s’attache à trouver une solution.
Reste à savoir quand passer de l’un à l’autre !
Passer trop rapidement à la solution risque de vous faire passer à côté d’idées potentiellement meilleures.
Il faut dès lors que vous considériez que le problème est bien posé et que la direction vers laquelle il faut aller pour le résoudre soit validée. Cette validation se décide bien sûr au cas par cas. En effet chaque projet est unique.
Toutefois il existe des éléments vous permettant de vous guider :

  • votre entreprise s’attache-t-elle, par sa culture à résoudre pro-activement les problèmes de ses clients ?
  • le projet sur lequel vous travaillez s’inscrit-il dans une démarche d’innovation plus large ?
  • qui sera en charge de la mise en œuvre de l’innovation ? Est-ce une équipe interne ou une agence externe ?
  • l’équipe en charge du projet est-elle isolée dans votre entreprise ou est-elle intégrée dans un service. Cette équipe agit-elle comme un intra-entreprise ?

Vous passerez naturellement du Design thinking au Lean Startup quand vous passerez de la question : quel problème dois-je résoudre à quelle solution dois-je apporter.
N’oubliez pas, l’innovation est un perpétuel recommencement. Le Design thinking est d’ailleurs une méthode qui permet voire encourage les allers et retours entre ses différentes phases. Le Lean Start-up également !
Prêt à vous lancer ? Discutons-en !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *