Comment être sûr de résoudre le bon problème ?

comment être sûr de résoudre le bon problème ? Il y a une question préalable, avant même de savoir si l’on résout le bon problème. Au delà des biais existant, il faut s’assurer que l’on pose bien le problème.

Pour David Niño, Senior lecturer au MIT, quelqu’un qui sait bien résoudre un problème est avant tout quelqu’un qui sait bien le poser. Dès lors, la première étape est bien de savoir poser le problème que vous cherchez à résoudre. Voici comment.

Être clair, bref et surtout objectif

Lorsqu’on tente de résoudre des problème à longueur de journée, il est souvent plus simple de décrire ce problème en termes très larges, trop larges. Cela conduit souvent à résoudre les conséquences du problème sans s’attaquer aux réelles causes.

Une solution est trouvée mais le cœur du problème reste intact. [Lire la suite]

Valider une idée : 20 questions à poser

Valider une idée suppose de répondre à deux questions : a-t-on bien posé le problème et la solution envisagée est-elle bonne. Les méthodes pour trouver une solution deux questions sont différentes : design thinking ou lean startup.

Comme le souligne Frédéric Canevet dans son livre sur le growth hacking, il y a un risque d’être victime d’un effet tunnel et d’être victime d’un biais de confirmation.

Pour éviter un tel biais qui fausserait votre perception, vous devez écouter l’utilisateur que vous avez ciblé. Écoutez, vraiment !

Ne cherchez pas la solution, ce n’est pas le rôle de l’utilisateur. En effet, son rôle se borne à décrire son problème. Votre rôle est, en revanche, de comprendre les causes du problème.

Vous avez à votre disposition un adverbe magique : pourquoi. De plus, quand vous interrogez votre futurs clients, observez les, notez leurs émotions, leurs hésitations… Notez également leurs réactions quand vous relancer la discussion.

Ces échanges vont vous permettre de valider dans un premier temps votre problème et dans un second temps la solution. [Lire la suite]

La méthode des cinq pourquoi au secours du Design thinking

La méthode des 5 pourquoi est très connue en matière de gestion de la qualité. Toutefois, cette méthode trouve à s’appliquer avec beaucoup d’intérêt en matière de Design thinking.

Dans le cadre de la démarche de Design thinking, cet outil a vocation à s’appliquer lors de la phase de définition réelle du besoin. Cette phase succède à la phase d’observation qui a permis de recueillir des insights.

Cette méthode créative qui est destiné à expliciter des problèmes se déroule en 5 étapes successives. Dès lors, si vous avez plusieurs problèmes à expliciter, traitez en un seul à la fois sous peine de perdre votre fil conducteur et de ne pas trouver de solution adéquate à vos différents problèmes.

Voici comment profiter de la démarche dans le cadre d’un projet utilisant le Design thinking.

1. Identifier un premier problème

la méthode des 5 pourquoi et le Design thinkingCommencez par noter clairement en haut d’une feuille de papier ou d’un tableau ce problème. Le problème doit ainsi être formulé de la manière la plus concise possible.

Idéalement, il doit tenir en une simple phrase.

Exemple :

  • Question : Pourquoi vendons-nous moins ce produit dans tel magasin que dans tel autre ?
  • Réponse : parce qu’il y a moins de clients dans ce magasin.

[Lire la suite]