La méthode des cinq pourquoi au secours du Design thinking

La méthode des 5 pourquoi est très connue en matière de gestion de la qualité. Toutefois, cette méthode trouve à s’appliquer avec beaucoup d’intérêt en matière de Design thinking.

Dans le cadre de la démarche de Design thinking, cet outil a vocation à s’appliquer lors de la phase de définition réelle du besoin. Cette phase succède à la phase d’observation qui a permis de recueillir des insights.

Cette méthode créative qui est destiné à expliciter des problèmes se déroule en 5 étapes successives. Dès lors, si vous avez plusieurs problèmes à expliciter, traitez en un seul à la fois sous peine de perdre votre fil conducteur et de ne pas trouver de solution adéquate à vos différents problèmes.

Voici comment profiter de la démarche dans le cadre d’un projet utilisant le Design thinking.

1. Identifier un premier problème

la méthode des 5 pourquoi et le Design thinkingCommencez par noter clairement en haut d’une feuille de papier ou d’un tableau ce problème. Le problème doit ainsi être formulé de la manière la plus concise possible.

Idéalement, il doit tenir en une simple phrase.

Exemple :

  • Question : Pourquoi vendons-nous moins ce produit dans tel magasin que dans tel autre ?
  • Réponse : parce qu’il y a moins de clients dans ce magasin.

[…]

Quelle stratégie pour trouver votre océan bleu ?

Personne n’aime la concurrence, pas plus vous que moi. Pourtant ne pas avoir de concurrent signifie qu’il n’y a pas de marché solvable. Il est pourtant possible de trouver un marché solvable sans concurrent, bref un paradis pour entrepreneur. Le secret ? La stratégie Océan bleu, exposée par W. Chan Kim et Renée Mauborgne, chercheurs au Blue Ocean Strategy Institute à l’INSEAD.
Ces deux auteurs expliquent que les entreprises peuvent être en mesure de créer une nouvelle demande dans un espace encore vierge de toute concurrence ce qui peut lui assurer une forte croissance et des profits élevés. Cet espace vierge, les auteurs l’appellent Océan bleu par contraste avec l’Océan rouge.

D’un océan à l’autre

Deux océans co-existent : un rouge et un bleu. Voyons qu’elles sont les caractéristiques de ces deux océans différents, en commençant par le plus commun.

L’Océan rouge : l’océan de tous les dangers

L’Océan rouge, c’est l’espace déjà connu par tout le monde. Chacun connaît l’ensemble des acteurs existants : clients, fournisseurs, partenaires, concurrents. Les règles sur cet océan sont connues de tous. Le but des entreprises est ici de dépasser ses concurrents en leur prenant des parts de marché en tâchant de ne pas en perdre soi-même.
Ici, le marché est vu comme un espace fini : le camembert que se partagent les concurrents ne peut s’agrandir que très difficilement et une part de marché gagnée, l’est au détriment de quelqu’un d’autre.
La compétition entre les différentes entreprises concurrentes se traduit souvent pas une lutte sanglante, d’où la métaphore de l’Océan rouge. […]

5 trucs pour aider vos équipes à trouver des idées

Tout le monde n’est pas un créatif né mais il est toujours possible d’aider ses équipes à trouver des idées. Je vous propose cinq  trucs simples pour aider votre équipe à trouver de l’inspiration et trouver de idées que vous pourrez mettre en place facilement et rapidement.

1. Quels sont les problèmes de vos clients ?

Le truc le plus simple est de partir des problèmes de vos clients. Il n’y a pas besoin d’investir beaucoup d’argent pour trouver les problèmes de vos clients. Il suffit de les observer et de voir quelle manière ils résolvent leurs problèmes et contournent leurs frustrations. Pour ce faire, allez où vos clients utilisent vos produits : dans la rue, dans les galeries marchandes, dans vos magasins et regardez-les…

Exemple de problèmes rencontrés et de solutions simples trouvées :

  • quelle idée pour retrouver sa voiture dans un parking ?Comment faire pour retrouver une voiture grise dans un parking où toutes les allées voire les étages se ressemblent ? Noter le numéro d’allée oui, mais où ? Regarder les voitures garées à côté ? Oui mais si elles partent avant vous ? Pourquoi ne pas mettre un autocollant sur la voiture pour la différencier des autres voitures grises et la reconnaître à coup sûr ? Pourquoi ne pas utiliser un smartphone pour photographier le numéro de l’allée ? Puisque vous gardez votre smartphone avec vous, vous aurez sur vous la bonne information pour trouver la bonne voiture !
  • Par ailleurs, dans les quartiers anglais où toutes les rues et les maisons se ressemblent, les parents peignent souvent la porte d’entrée dans une couleur vive pour aider leurs enfants à trouver la bonne maison. L’enfant n’a plus qu’à retrouver la porte de la bonne couleur !

[…]