La méthode des cinq pourquoi au secours du Design thinking

La méthode des 5 pourquoi est très connue en matière de gestion de la qualité. Toutefois, cette méthode trouve à s’appliquer avec beaucoup d’intérêt en matière de Design thinking.

Dans le cadre de la démarche de Design thinking, cet outil a vocation à s’appliquer lors de la phase de définition réelle du besoin. Cette phase succède à la phase d’observation qui a permis de recueillir des insights.

Cette méthode créative qui est destiné à expliciter des problèmes se déroule en 5 étapes successives. Dès lors, si vous avez plusieurs problèmes à expliciter, traitez en un seul à la fois sous peine de perdre votre fil conducteur et de ne pas trouver de solution adéquate à vos différents problèmes.

Voici comment profiter de la démarche dans le cadre d’un projet utilisant le Design thinking.

1. Identifier un premier problème

la méthode des 5 pourquoi et le Design thinkingCommencez par noter clairement en haut d’une feuille de papier ou d’un tableau ce problème. Le problème doit ainsi être formulé de la manière la plus concise possible.

Idéalement, il doit tenir en une simple phrase.

Exemple :

  • Question : Pourquoi vendons-nous moins ce produit dans tel magasin que dans tel autre ?
  • Réponse : parce qu’il y a moins de clients dans ce magasin.

[…]

Les liens du jeudi #1 : au menu : Design thinking, open innovation, business, idéation

Parce que je lis beaucoup de choses intéressantes au cour de ma veille, j’ai décidé de partager ici les articles les plus intéressants. Cette sélection est purement subjective ! Pour faciliter votre lecture, j’ai classé ces articles par thèmes : Design thinking,  open innovation, business et idéation.

1. Design thinking

  • Design Thinking vs Design Sprints, what’s the difference?  La différence entre Design Thinking et Design sprint est loin d’être évidente pour la plupart des gens. Cet article explique ainsi cette différence en prenant l’exemple tiré de la cuisine.
  • Five Ways to Think About Problem-Solving : La manière de voir ou de cadrer un problème détermine largement les solutions que l’on va trouver. Pour résoudre un problème complexe, cadrer et recadrer ce problème est particulièrement important.

[…]

Les 3 conditions pour mettre en oeuvre le Design thinking

Le Design thinking est une démarche qui vise à faciliter l’innovation au sein des entreprises et des organisations. Cette démarche en 5 étapes requiert des conditions pour assurer son succès. Ces conditions de succès du Design thinking sont au nombre de trois. Petit tour d’horizon :

1. L’engagement du dirigeant

L’engagement du dirigeant d’entreprise est un impératif dans une telle stratégie : cet engagement doit être total. Pourquoi ? Simplement parce que l’innovation qu’induit le Design thinking peut occasionner des ruptures dans les habitudes de l’organisation. Cela remet en cause un ordre établi et le confort de beaucoup. Si le dirigeant ne soutient pas totalement la démarche d’innovation, elle peut donc être un échec.
Le dirigeant doit également autoriser au sein de son organisation un certain flottement, des zones d’incertitude et surtout le droit de se tromper et d’échouer. À défaut, la démarche d’innovation est vaine : l’innovation repose en grande partie sur les imperfections présentes dans les entreprises. L’innovation bouscule les habitudes des équipes et peut-être perçue comme une menace pour les salariés et l’éco-système de l’entreprise. Il est donc assez logique que ceux qui apportent le changement soient vus comme une menace et que des résistances se créent.
Le dirigeant doit donc promouvoir une culture d’entreprise encourageant la créativité et laisser une certaine liberté à ses salariés de faire comme ils le souhaitent. Le dirigeant doit se comporter davantage comme un mentor que comme un surveillant. […]