3 conditions pour une innovation de rupture optimale

L’idée d’innovation de rupture est devenue une tarte à la crème. Ce n’est plus ce que Clay Christensen avait décrit. Peu savent ce que l’innovation disruptive veut dire et surtout comment créer les conditions favorables pour en faire émerger. C’est d’autant plus difficile de savoir comment en créer que l’on ne sait pas exactement ce que c’est.
Le monde d’aujourd’hui a beaucoup accéléré. Ce n’est pas une vague de fond mais bien plus une succession de petites vagues. D’ailleurs, il est important de savoir si, au final les micro-innovations ne seraient pas une solution. Cela pourrait être le cas dans beaucoup de cas.

Pourtant pour créer un véritable avantage compétitif grâce à une innovation de rupture, il faut créer une rupture franche et permanente sur votre marché. Ce genre de changement est tellement fondamental que vous ne pouvez pas retourner en arrière.

Comment créer les conditions favorables à l’émergence d’une innovation de rupture pour distancer pendant longtemps vos concurrents ? 3 conditions sont nécessaires que votre marché concerne des produits ou des services.

1. Redéfinir le marché

« Si j’avais demandé aux gens ce qu’ils voulaient, ils auraient répondu des chevaux plus rapides. »
Henri Ford

[Lire la suite]

Les 8 formes d’innovation

Les 8 formes d' innovationDans le cadre de ma pratique, j’ai remarqué que l’innovation prenait 8 formes principales.

J’ai choisi d’illustrer ma réflexion et mes propos en représentant ces différentes manières d’innover sous forme de rose des vents.

Comme vous le voyez certaines formes sont représentées à l’opposé des autres.

Explications.

Innovation incrémentale ou innovation de rupture

C’est la première opposition. Elle concerne la manière dont se réalise l’innovation. On entend par innovation incrémentale, l’amélioration continue des services vendus, de l’organisation, du business model. La micro-innovation fait partie de cette manière d’innover. Il n’y a pas de révolution dans le résultat recherché et trouvé. Dans ce cadre, vous vous appuyez sur l’existant pour l’améliorer. [Lire la suite]

Comment organiser votre veille concurrentielle ?

Même si vous avez l’impression d’être seul sur votre marché, ce n’est pas le cas ! Ou, si c’est le cas, ce n’est pas vraiment une bonne nouvelle ! Cela veut dire qu’il n’y a pas de marché ! La veille concurrentielle prend ici toute son importance.

Je ne vais pas vous expliquer ce qu’est la concurrence, 1001 Startup le fait très bien dans un article intitulé « Et si on arrêtait de dire qu’on n’a pas de concurrence ! »

Je vais vous dire comment organiser votre veille concurrentielle.

Les différents types d’informations disponibles

Parmi l’ensemble des différentes informations que l’on peut trouver, on en distingue habituellement 3 types.

1. Les informations blanches

Ces informations sont celles qui sont publiques, diffusées sur les sites internet de vos concurrents, des chambres de commerce, les blogs d’experts, sur wikipédia

Ces informations sont donc faciles à trouver et à exploiter. [Lire la suite]