5 obstacles au Design thinking

Ça y est, vous êtes prêt à lancer un atelier de Design thinking pour lancer ou améliorer l’un de vos produit ou service ? C’est bien mais prenez garde aux obstacles ! J’en ai identifié 5. Passons-les en revue et voyons les antidotes.

Zapper l’observation

L'observation est importante pour le Design thinkingIl peut être tentant pour les participants à un atelier de Design thinking de se passer de la phase d’observation des clients et des utilisateurs de leurs produits et services. Il savent : ils ont élaboré les produits, interrogé des clients au moment de la conception du produit. Combien de temps cela fait-il ? Il y a déjà, ouh là, bien 10 ans ! Ils ont en plus les retours clients fournis par le SAV et les enquêtes satisfactions lancées quand ils ont le temps.

Le risque à ne pas observer :

  • la conception du produit date d’il y a quelques années : les clients ont peut-être changé d’avis sur le produit et l’utilise différemment ;
  • les retours clients fait via le SAV ne sont que parcellaires. En effet, les clients qui se manifestent sont très minoritaires mais ils en parlent à leur entourage, ce qui participe à une mauvaise image de marque ;
  • les enquêtes satisfactions contiennent le plus souvent des questions à choix multiples et des questions orientées. Ce type de questionnaire ne permet pas à l’interlocuteur de s’exprimer librement et de livrer pleinement son opinion.

[…]

Comment être efficace pendant un brainstorming

On connaît tous les difficultés à être efficace pendant un brainstorming. Il y a bien sûr les tueurs d’idées mais il existe des moyens de faciliter les séances de brainstorming.

La facilitation du brainstorming

Brainstorming efficaceLa facilitation est la clé d’une bonne séance de brainstorming. Le rôle du facilitateur est d’aider les participants à trouver un maximum d’idées, les plus variées possibles.

Dès lors, comment le facilitateur peut-il remplir son rôle ?

La question sujet de la séance est extrêmement importante.

Lors de la séance, le facilitateur doit régulièrement prendre le pouls de l’équipe. Aussi, en cas de ralentissement de la dynamique du groupe, il ne doit pas hésiter à ajuster la question, à relancer le débat en variant la question initiale : « pourquoi ne pas imaginer…« …

Par ailleurs, le facilitateur peut poser une question provoquante à l’équipe pour créer un électrochoc et faire repartir la dynamique. […]