Comment dépasser les freins à l’adoption de l’open innovation

Open innovationL’open innovation commence à faire sa place dans les entreprises. Tous les dirigeants d’entreprise ne sont pas convaincus de l’apport de l’open innovation pour eux.

Quels sont les freins à l’adoption de l’innovation ouverte ?

Des changements sont nécessaires dans les entreprises voulant mettre en place ce nouveau mode d’innovation. Au premier rang, figure la culture d’entreprise. Après avoir vu les obstacles, nous verrons les solutions à mettre en œuvre pour dépasser les freins à l’adoption de l’open innovation.

Quels sont les obstacles à l’open innovation ?

Deux obstacles principaux existent contre l’innovation ouverte. Ces deux obstacles d’ordre culturel ont un impact négatif sur l’adoption de la nouvelle approche de l’innovation.

  • Ça n’a pas été créé ici : si le produit ou le service n’a pas été entièrement pensé et créé en interne, au sein de l’entreprise, il ne peut être assez bon.
  • Ça n’est pas vendu ici : beaucoup d’entreprises cherchent à protéger leurs idées et leur propriété intellectuelle. Une idée partagée pourrait pourtant permettre à un tiers de créer un autre produit ou service et l’entreprise en tirerait un bénéfice après coup.

Ces deux biais très présents dans les entreprises compromet leur capacité d’innovation. Bonne nouvelle : il existe des moyens pour lever ces freins.

Comment lever les freins à l’open innovation ?

L’énoncé de la solution est aussi simple que sa mise en œuvre est complexe. Il faut changer la culture d’entreprise : sa manière dont elle fonctionne que ce soit les règles écrites mais également les règles tacites. Les valeurs véhiculées au sein de l’entreprise doivent également changer.

Voici les 5 éléments à prendre en compte pour lever les freins à l’innovation ouverte.

Une philosophie du management

Pour qu’une culture d’entreprise prenne, il faut qu’elle soit incarnée par la direction. Si l’état d’esprit de la direction n’est pas bon, l’entreprise n’adoptera pas les bonnes pratiques.

La direction doit mettre en place les comportements qui feront que les connaissances seront partagées dans toute l’entreprise. Ce partage des connaissances favorisera la collaboration de toutes les parties prenantes.

Pour que la greffe prenne et que les bonnes pratiques soient adoptées, la direction doit présenter l’innovation ouverte et ses bénéfices comme stratégiques pour l’avenir de l’entreprise.

Pour mettre en œuvre cette nouvelle philosophie, des changements organisationnels pourront être nécessaires.

Les valeurs de l’entreprise

La philosophie de management ne pourra prendre que si les valeurs qu’elle véhicule permettent à l’open innovation de se mettre en place.

Les valeurs à mettre en place sont les suivantes :

  • l’écoute ;
  • le droit à l’expérimentation ;
  • le droit à l’erreur ;
  • l’ouverture aux nouvelles idées, d’où qu’elles viennent ;
  • la collaboration avec d’autres entreprises, les clients, les fournisseurs…

Il est important que le management de l’entreprise incarne ces valeurs. Si elles ne restent qu’à l’état de discours, l’innovation ouverte ne pourra pas marcher.

Une organisation différente

Open innovationL’organisation d’entreprise traditionnelle se reconnaît à ses nombreux niveaux hiérarchiques. Une entreprise qui veut mettre en place de l’open innovation va devoir revoir son organisation.

Une hiérarchie plus plate permet une prise de décision plus agile et rapide.

Une hiérarchie plus plate implique de responsabiliser les salariés. Cette responsabilisation est recherchée par de nombreux salariés.

La responsabilisation des salariés va de pair avec un système de récompenses. Aussi, ce système doit refléter l’apport des salariés à l’entreprise. Les indicateurs de mesure doivent tenir compte des performances des salariés dans le cadre de l’open innovation.

Les indicateurs doivent être quantitatifs mais surtout qualitatifs : nouvelles idées…

Cette organisation différente doit conduire à recruter des salariés ayant cette philosophie.

Créer des structures hybrides

L’entreprise peut créer un laboratoire d’innovation. Elle peut, plus simplement, mettre en place des espaces permettant à ses collaborateurs d’interagir entre eux et d’être créatifs.

La mise en place d’équipes d’innovation ouverte pour certains projets permettra à l’entreprise de créer du lien entre les différentes divisions. Cela permettra de favoriser le partage des connaissances et des idées au travers de l’ensemble de l’entreprise.

Le partage des connaissances peut être informel ou passer par des formations plus structurées.

Pour que ces structures hybrides fonctionnent, l’entreprise doit se tourner vers les corporate hackers qu’elle abrite. En effet, ces derniers ne demandent que ça.

Enfin, les collaborateurs plus réservés pourront suivre les premiers exemples d’innovation ouverte.

Trouver les bonnes compétences

Les compétences nécessaires pour réussir un projet d’innovation sont diverses. Ces compétences sont :

  • l’analyse ;
  • la communication ;
  • la négociation ;
  • la gestion de projet ;
  • la capacité à travailler de manière collaborative.

Aucun des collaborateurs d’une entreprise n’a, à lui seul, toutes ces compétences. Les entreprises doivent donc créer des équipes où ces différentes compétences se trouvent.

Un plan de formation sera probablement nécessaire pour que les collaborateurs de l’entreprise montent en compétence.

Ces collaborateurs seront les premiers utilisateurs des structures hybrides mises en place. Il seront aussi les meilleurs ambassadeurs de l’open innovation au sein de l’entreprise.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *