Googliser un candidat est fréquent pour un recruteur

Régionjob a publié il y a quelques semaines une grande enquête sur les méthodes de recrutement. Cette enquête pointe une pratique en lien avec la gestion de la e-réputation. Il apparait que googliser des candidats n’est pas systématique. Si cette pratique n’est pas systématique, elle n’en n’est pas moins très répandue !

googliserÀ la lecture des chiffres, les recruteurs font des recherches dans 38% des cas (27% souvent et 11% systématiquement). Ils sont 62% (36% rarement et 26% jamais) à se passer de telles recherches.
Pour les recruteurs qui réalisent des recherches en ligne, les résultats, positifs ou au contraire négatifs sont important. Pour plus de deux tiers des recruteurs, ces résultats ont conduit à donner suite ou à mettre fin au processus de recrutement.

Moralité : quand ils postulent, les candidats doivent veiller à leur réputation numérique et aux traces qu’ils laissent en ligne, volontairement ou à l’insu de leur plein gré.
La surveillance et le travail sur son e-réputation est une activité à entamer le plus tôt possible, avant de postuler au poste de ses rêves en tout cas !

Une vraie stratégie est à mettre en place pour éviter de supporter passivement des liens qui desservent les candidats.

Le principal élément de cette stratégie est la cohérence des informations disponibles sur Google et les autres moteurs de recherche. Google est a privilégier en raison de sa position archi dominante sur le marché des moteurs de recherche mais ce serait une erreur de ne pas jeter un oeil sur les résultats des autres moteurs et comparer !

4 commentaires sur « Googliser un candidat est fréquent pour un recruteur »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *