Les corporate hackers : les transformateurs d’entreprise

Ils œuvrent dans l’ombre en transgressant allègrement les règles et les procédures que vous avez passé des heures à peaufiner. Devez-vous sévir contre ces salariés qui n’en font qu’à leur tête en ne respectant pas les règles imposées ni la stratégie élaborée ? Ces corporate hackers sont, en réalité, les vrais innovateurs de votre entreprise, ce qui forgent son futur, petit à petit sans votre permission.

Quel bénéfice peut tirer votre entreprise des corporate hackers ?

Faites confiance aux corporate hackersLes corporate hackers ne respectent peut-être pas les règles que vous, dirigeant, avez mis en place mais ils font pourtant beaucoup pour votre entreprise. Ce qui compte pour eux, c’est le résultat, pas la méthode.
On peut les voir comme des salariés pratiquant l’intrapreunariat mais, surtout, sans en référer à leur manager. Ce qui compte pour ces salariés est de remplir leur mission ou de mettre en place une autre mission plus intéressante, pour eux et au final pour l’entreprise.

Darwin aurait dit :

« Ce n’est pas le plus fort de l’espèce qui survit ni le plus intelligent. C’est celui qui sait s’adapter au changement »

Votre entreprise à tout intérêt à laisser ces adeptes du changement agir librement. Ces salariés qui donnent du sens à leur travail savent s’adapter et adapter votre entreprise au monde qui change rapidement.
Ces corporate hackers sont des innovateurs nés : ils trouvent des solutions dans leurs coins, perfectionnent ou inventent de nouveaux produits ou services.

Enfin, ces salariés connaissent votre entreprise et votre marché parce qu’ils sont déjà présents dans votre organisation. Ils ne demandent qu’à mettre leur vrai talent à votre service. [Lire la suite]

RGPD contre growth hacking : qui va gagner ?

Le growth Hacking est à la mode, pas seulement dans les start-up. Tout le monde s’y met, des livres sont publiés sur la question. Le growth hacking, c’est pour Frédéric Canevet :

une stratégie visant à obtenir une croissance forte et rapide, en détournant le système pour un résultat maximal avec un minimum de moyens.

Le point saillant du growth hacking, c’est le « hacking« , c’est à dire de stratégies que l’on qualifiera pour certaines d’entre elles, pudiquement de « limites ». Même les plus grands y trouve du charme :

C’est mieux d’être un pirate que de s’engager dans la marine.

Steve Jobs

Une autre notion devient de plus en plus à la mode. Elle est beaucoup moins amusante, voire rébarbative : le RGPD.

Question : le growth hacking est-il compatible avec le RGPD ? État des lieux de la question.

Les données personnelles : nerf de la guerre

Les données personnelles sont le nerfs de la guerreIl y a quelques années, les commerciaux utilisaient les pages jaunes pour contacter de futurs clients. Les données contenues n’étaient pas très précises et il était compliqué d’avoir les coordonnées du bon interlocuteur à contacter. Mais ça c’était avant !

Aujourd’hui, grâce à LinkedIn, il est extrêmement simple de trouver les bons interlocuteurs et surtout leurs coordonnées complètes. C’est d’autant plus simple qu’il y a des outils qui facilitent la tâche : extension dans les navigateurs, API, sites internet pour deviner les adresses mail si elles ne sont pas mentionnées. [Lire la suite]