Les outils de design thinking : la carte des parties prenantes

Parmi les différents outils que l’on peut utiliser dans le cadre d’un projet dans lequel le Design thinking est utilisé, il y a la carte des parties prenantes.

Qu’est-ce qu’une carte des parties prenantes ?

La carte des  parties prenantes est une représentation physique ou, le plus souvent visuelle des différents groupes qui interagiront dans le cadre du projet. Il s’agit de représenter notamment les salariés des différents services impliqués, les clients, les partenaires de l’entreprise, notamment les fournisseurs. De manière plus générale l’ensemble des intervenants qui interagiront dans la gestion de projet doivent être représentés.

Comment dresser la carte des intervenants ?

Un exemple de carte des parties prenantes à un projetDans un premier temps, il est nécessaire de faire la liste de l’ensemble des groupes intéressés par le projet. Cette liste pourra bien sûr être complétée au fur et à mesure de l’avancée du projet, par exemple après les phases d’interview.
L’intérêt de cartographier les participants au projet est de mettre en évidence les interactions que l’on a pas encore abordé. De plus, il est important de mettre en évidence les intérêts et les motivations de chaque partie prenante. Ces derniers éléments sont bien sûr à intégrer dans la carte.

Une fois que la liste est complète, il faut analyser comment les différents groupes sont interconnectés et interagissent entre eux. Ces interconnexions doivent idéalement être mise en évidence sur la carte.

Le but de ce processus est de produire une vision globale facilement accessible et compréhensible pour mettre en évidence les points clés et explorer ses opportunités qui aurait vous échapper.
Il est possible d’utiliser des post-it posés sur une grande feuille de papier ou de recourir par exemple à un logiciel de mind-map pour réaliser la carte.

Pourquoi utiliser une carte des parties prenantes

La carte des parties prenantes, un outil de Design ThinkingUne vision synthétique de l’ensemble des parties prenantes à un projet est un bon moyen de mettre en évidence les intérêts de chaque groupe, qu’ils soient convergents ou divergents. Il est bien sûr possible de mettre côte à côte chaque groupe ayant des intérêts communs. Il est également possible de consacrer plus de ressources sur des besoins plus importants.
Une autre classement est possible : regrouper les différents parties prenantes en fonction de leur importance et de leur influence relatives. Le fait devant cartographier les différents groupes permet d’éviter un groupe auquel on a pas pensé immédiatement.
Une carte permet aussi d’analyser visuellement des situations complexes dans lesquelles les acteurs peuvent avoir des relations complexes entre eux.
Enfin, d’un point de vue stratégique, une carte des parties prenantes permet d’améliorer l’engagement de certains groupes en comprenant mieux leurs dynamiques propres. Une telle carte permet aussi de mettre en évidence les chapelles pouvant exister au sein même de l’entreprise. Par exemple, la direction financière n’a pas la même vision ni les mêmes intérêts que la direction commerciale.
Et vous, avez-vous cartographié les parties prenantes impliqués dans vos projets ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *