Quand devez-vous arrêter un projet innovant ?

Quand laisser tomber un projet innovant ?L’histoire fausse notre mémoire. En effet, nous avons tous tendance à ne retenir que les succès. Pourtant de nombreux projets ont échoués mais on les oublie au fur et à mesure.

Se pose alors une question importante : quand devez-vous arrêter un projet qui semble pourtant prometteur ?
Vous rappelez-vous de l’Apple Newton ? C’était un assistant personnel numérique qu’avait lancé Apple en 1993 et qu’elle a abandonné cinq ans après. Ce projet avait été lancer en 1987 avec l’objectif de travailler sur une version portable du Macintosh : une sorte d’ordinateur tablette.
La description de l’Apple Newton ressemble furieusement à l’iPhone tel qu’on le connaît aujourd’hui et qui connaît un grand succès depuis 2007.

Comment reconnaître un projet sur la mauvaise pente ?

Quatre éléments permettent de juger de l’intérêt de continuer ou non un projet.

Le comportement de l’équipe en charge du projet

Normalement un projet innovant doit motiver l’équipe qui est en charge. En d’autres termes, l’équipe en charge du projet doit être très productive et heureuse quand elle travaille dessus.

Si votre équipe est de moins en moins productive, c’est un signe que votre projet est sur la mauvaise pente. Pour relancer l’équipe en charge du projet, vous pouvez organiser des réunions individuelles avec chacun des membres de cette équipe pour voir ce qui ne va pas. Autant, un burnout ne concerne qu’un seul individu, autant le désintérêt concerne l’ensemble d’une équipe et cela doit être un signal d’alarme pour vous.
Il est heureusement parfois possible de relancer la machine et de faire que le projet reparte. Ce sera le cas si vous trouvez un moyen de relancer l’intérêt de l’équipe pour le projet. [Lire la suite]

RGPD : trois arguments pour convaincre vos dirigeants

RGPD : quatre lettres qui sonnent comme un épouvantail pour beaucoup d’entreprises. La date couperet arrive bientôt. Cette nouvelle réglementation est vue le plus souvent uniquement comme source d’une nouvelle obligation. C’est dommage.

On peut y voir une formidable source d’amélioration des pratiques internes. Cette amélioration concerne votre gouvernance interne, la confiance que vous accordent vos clients. C’est aussi l’occasion de vous poser la question de la valorisation de vos données qu’elles soient personnelles ou non.

Gouvernance interne et gestion des données

les arguments pour convaincre à propos du RGPDLe RGPD est l’occasion de revoir votre gouvernance interne et la manière dont sont gérées les données de l’entreprise.

Certains, ont tendance à vouloir d’abord le verre à moitié vide, d’autres à le voir à moitié plein. Les nouvelles contraintes qui seront imposées à compter de 2018 à toutes les entreprises peuvent être vues comme une opportunité pour elles pour gérer au mieux leur transformation numérique.

Les obligations nées du RGPD imposent de mettre à plat la gestion de l’ensemble des données de l’entreprise. Au premier rang de ces données on trouve bien sûr les données personnelles. Tous les services de l’entreprise sont touchés, chacun gérant un ensemble de données personnelles.

La direction des ressources humaines gère les salariés et à ce titre gère des données sensibles. La direction financière gère également des données personnelles, par exemple, les coordonnées des prestataires de l’entreprise. [Lire la suite]

RGPD : Comment cartographier vos traitements de données personnelles ?

Le RGPD entre en vigueur dans quelques mois. Il sera source de nouvelles obligations pour vous. La toute première étape pour vous conformer à cette nouvelle réglementation qui concerne les données personnelles consiste à cartographier l’ensemble de vos traitements de données personnelles.
Il s’agit concrètement pour vous de mettre en place une documentation interne complète sur l’ensemble des traitements de données personnelles sous votre responsabilité. Cette documentation vous permettra de vous assurer que ces traitements respecte bien l’ensemble des nouvelles obligations légales et notamment l’étude d’impact sur la vie privée.

Cartographier tous les traitements de données personnelles

Pour répondre à votre obligation légale de conformité aux nouvelles dispositions relatives à la protection des données personnelles vous devez recenser et cartographier précisément un ensemble d’éléments.

Les différents traitements mis en oeuvre

Cartographier les traitements de données personnelles Vous devez référencer les différents traitements de données personnelles que vous mettez en œuvre. L’article 4 du Règlement défini ainsi un traitement comme « toute opération ou ensemble d’opérations effectuées ou non à l’aide de procédés automatisés et appliquées à des données ou des ensemble de données à caractère personnel, tel que la collecte, l’enregistrement, l’organisation, la structuration, la conservation, l’adaptation ou la modification, l’extraction, la consultation, l’utilisation, la communication par transmission, la diffusion ou tout autre forme de mise à disposition, le rapprochement ou l’interconnexion, la limitation, l’effacement ou la destruction ».

Cette définition de la notion de traitement contenu dans le RGPD englobe l’ensemble des opérations possibles sur des données personnelles. [Lire la suite]